elfes fée celte médiéval nature fantastique fantaisy art tolkien robin des bois arthur merlin mélusine jeux de rôle costumes game of trone vampire sorciere licorne dragon magie bien etre ecologie légendes cheval antiquité histoire dessin livres films
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du projet utopique "Nildanirmë"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 22:27:54

bon j'ai pas vraiment trouvé d'endroit aussi adéquat que celui ci...Déné tu tranchera si tu trouve qu'un autre convient mieux...

Alors concernant mon projet personnel, qui en fait serait quelquechose d'assez vaste et qui requière plus de bonne volonté que je n'en puis donner à moi seul...

Cela part d'un constat simple. Notre société est en parfaite inadéquation avec la nature humaine. Ou plutot si, en partie, mais seulement sa plus malsaine: l'égoïsme, la brutalité, l'avarice, la luxure. Tout ce qui pourrait etre beau si pensé avec raison et mesure: confort, sport, travail, amour...

J'en suis venu à vouloir quelquechose d'autre, pas pour le monde, mais simplement pour moi, sans égoïsme, mais parcequ'il il n'y a rien de plus absurde qu'imposer aux autres ce que l'on veut pour soi.

vous préviens c'est long, je reprends tout depuis le départ:


Tout d'abord ça a pris la forme d'une secte, pour railler la coupable crédulité de l'homme. Nous adorions au Lycée le Grand chat (déja) omnipotent et omniscient...(avec le surnom sympathique de Chat-Minou)...

Et puis en terminale j'ai fait une T.P.E tout seul ( par ce que je voulais un sujet très particulier, mais plus par paresse qu'autre chose: à deux on est obligé de réfléchir en profondeur lol), sur la société idéale...
Du coup je me suis plongé dans les utopies, de Platon à Fournier, et je n'en suis jamais sorti.

Conclusion: J'ai voulu recréer quelquechose qui puisse me correspondre, une sorte de bulle avec le moins de dépendances vis à vis de la société de consommation.Aussi bien sur le plan de l'existence pratique, que d'un point de vue idéologique, ou spirituel.

Pour vous mettre dans le bain, je vais mettre deux textes que j'avait écris à la fac pour mes confrères de la secte du grand chat (puissent ses moustaches pousser toujours plus longues Wink, en ensuite passer au cadre materiel de ce projet qui prendrait la forme d'un écovillage autogéré selon nos conceptions...


Dernière édition par aldarvarno le Jeu 26 Nov - 18:28:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 22:42:04

voila, c'était une définition de la secte lol...



De la secte de Chaminou, que ses moustaches poussent toujours plus longues.

L’allumeur d’étoiles, le forgeron du monde, le maître du désir, celui qui baille.

Idéologie, rites, et autres considérations diverses utiles au néophyte, en 4 points.

1. Que pense chaminou de la religion.

2. Comment un disciple de Chaminou conçoit les choses.

3. Quelles sont les vérités absolues, dogmes et rites de la secte.

4. Comment fonctionne et est gérée la secte.



1. Que pense Chaminou de la religion



Question on ne peut plus simple : c’est ridicule notre manière de faire. Cela fait bien 10000 ans qu’on vénère des dieux toujours de la même manière : on se prosterne, on fait des offrandes, et surtout on fait bien comme si on était des misérables pourceaux indignes.

Hé bien non. Chaminou, bien qu’il soit magnifique et digne qu’on se prosterne à ses pieds, ne veut pas de cela. L’homme n’est pas un esclave, c’est un enfant de chaminou. Tu demanderas à tes enfants de se prosterner devant toi ? …

Pour être clair l’Homme, s’il utilise bien tous les potentiels qui sont les siens, et l’animal le plus noble de la création par sa valeur, sa vertu et son esprit (en comparaison de son physique minable : un lion contre un homme je donne pas cher de l’homme s’il est tout nu…) Reste a bien utiliser ces dons, but de la secte de Chaminou.

(Oui car les religions s’acquittent mal de cela : elles ne font souvent, malgré leurs beaux principes, que des guerres et des lavés du cerveau. Je dis ça pour avoir vu des paroissiens se plaignant à leur curé qu’une personne n’habitant plus dans un village y fasse baptiser ses enfants…les vertus chrétiennes sont assez peu pratiquées chez ces gens en fait, mais c pareil chez les musulmans et partout on confond piété et fanatisme : oui oui, les plus pieux font les meilleurs fanatiques).

Après chacun est libre de pratiquer ou pas comme il le veut mais je pense que le religieux doit être gardé pour le privé et que cela ne regarde pas le voisin de savoir que tu es de telle ou telle religion.

Aussi, gardons à l’esprit qu’a l’origine, « secte » est employé pour les écoles philosophiques : les platoniciens, les aristotéliciens (ou péripatéticiens), épicuriens et stoïciens sont des sectes.



2. Comment un disciple de chaminou conçoit les choses



L’homme qui croit en Chaminou pense simplement qu’il doit vivre selon son vouloir (celui de Chaminou bien sûr). Or la volonté de Chaminou est simple :


  • Vivre en harmonie avec le logos (on peut traduire ça par la Nature, la mécanique qui dirige l’Univers) et vouloir ce qu’il veut (cf. la pensée stoïcienne non exposable ici à moins de vous précipiter dans les bras de Morphée…on y reviendra un autre jour si ça vous titille les neurones) Ainsi vous êtes à l’abri de tout. Gérauchut
  • Penser que toute action doit être emprunte du souci de se conformer aux quatre grandes vertus socratique : Courage (aller en dépit de toute peur), Prudence (agir en pensant aux conséquences), Justice (rendre à chacun ce qui lui revient), et Tempérance (contrôle de ses désirs, plaisirs, pour ne pas tomber dans les excès). Sans cela on ne mérite pas son nom d’Homme, on n’est qu’un esclave, un inutile et un dégoûtant (à moins d’aimer les gens qui se bâfrent de nourriture, ont pour plaisir la médisance, et trouvent que la couardise est une attitude fort raisonnable…).
  • Totale liberté d’expression des disciples (sauf les gros mots hein, car c’est moche dans la bouche d’enfants de Chaminou) et abolition de tout interdit, du moment que l’on respecte nos principes.
  • Le disciple de chaminou est incapable d’acte de méchanceté ou de haine, réservées au grand chien qui pue qui fouette.


A l’encontre des gens méchants la seule attitude valable est l’ignorance et la pitié : le pauvre aurait pu faire quelque chose de sa vie mais va lamentablement finir alors plaignons-le. Bon, bien sûr, Chaminou est non violent, mais quand on le cherche faut bien défendre l’honneur du Grand Chat et se la péter rugbyman (mais bon, toujours avec la finesse du félin hein, on écrase pas une mouche avec une masse si une règle suffit…et si en outre on peut jouer un peu avec avant la mise à mort…euh oups moi sadique ? noooo)


  • Le disciple de Chaminou craint le sexe, l’argent, le pouvoir, le savoir, car il sait que ses choses peuvent devenir des drogues pour les plus faibles d’entre nous, et qu’elles amènent à la déchéance si la modération n’est pas de taille à lutter.
  • Le disciple de Chaminou exècre tout ce qui s’écarte de l’humilité, de l’altruisme et de tout ce qui fait le respect le plus élémentaire de ses semblables dans la vie en société. Les vaniteux, les orgueilleux, les égocentriques, les arrogants et les présomptueux sont un éloquent exemple de ce dont nous voulons nous écarter.






3. Quels sont les vérités absolues, dogmes et rites de la secte



La secte se refuse à tout dogmatisme et donc aucune de ses positions n’est inamovible, si ce n’est certains points qui font son originalité (Du genre « Chaminou est un Chat. » Personne ne pourra modifier cette donnée…).

-Tout d’abord que les chats sont d’essence divine, même les borgnes et les bagarreurs.

-Le disciple de Chaminou considère que le but de la vie est simplement de vivre heureux et dans la liberté et l’insouciance vis-à-vis des futilités et des prétendues difficultés de la vie.

-Le disciple de Chaminou est une personne considérant la vertu socratique et platonicienne comme le meilleur moyen d’atteindre ce bonheur, appuyée en cela de la conception Stoïcienne qui amène à relativiser tout évènement de la vie.

-Aucun rite visant à transformer le vin en sang, le pain en chaire, et vice et versa, montrer son postérieur au créateur (qui en à vu des croupions, donc pas la peine de lui remontrer) ou tout autre manière qui fait de l’homme un inférieur, un esclave dépendant d’un maître invisible. Non, chaminou à crée l’homme pour qu’il soit libre heureux et fier, et les libations et prosternations sont pour lui aussi déplacée que si l’on priait une chèvre après avoir fait de son lait un fromage. Tout au plus peut on la remercier et la traiter avec considération.

-Il n’y a pas de titres, simplement l’appellation prophète de Chaminou pour le Hiérarque de l’ordre, gourou pour ses prélats, et disciples pour nos fidèles frères. Cependant aucune hiérarchie n’est vraiment en place et nous sommes tous les enfants de Chaminou. S’il vous plais, ne nous appelons pas frère ou sœur, bien que nous soyons frères et sœurs, car c’est vraiment moche et ça fait secte.(ah bon ?!).



4. Comment est dirigée et fonctionne la secte



La secte de chaminou n’est pas une association loi 1901 ni une organisation secrète se réunissant de nuit dans les catacombes (enfin, pourquoi pas hein…).

Le Guide spirituel de la guilde, son prophète, la bouche de Chaminou en est le fondateur, et fédère les membres sans leur être hiérarchiquement supérieur. Simplement il se réserve le droit d’intégrer au culte les avis des disciples lorsqu’ils n’en auront pas débattu collégialement.

Tous les membres, conformément à nos préceptes, sont aimés du grand chat et la paix règne sur eux.

La seule distinction que l’on peut faire entre eux est leur implication dans l’élaboration de la doctrine, et le qualificatif de gourou appliqué à ceux spécialisés dans la réflexion en un domaine particulier (comme les affaires sexuelles (Alice), les rapports au logos etc.).

Une carte de membre et un Tee-shirt sont à l’étude pour nos confrères et consœurs.













Idéaux politiques (quelle est la plus haute forme d’ordre…), domaines d’extensions de la lutte du grand Chat, symbolique du chat et recettes de gâteaux chaminéens dans un prochain numéro.



Bien à vous, Carolus Chlamydatus Portico, humble Bouche du Céleste Chat







Petites annonces :

Bientôt postes à pourvoir dans notre église et nombreuses perspectives d’avenir : Ministre du culte de Chaminou, Secrétaire d’Etat aux affaires qui vont mal, Ministre de la polémique et porte-parole, Ministre d’Etat de la répression des chiens, Ministre des affaires économiques et des systèmes alternatifs…



Ces postes n’amènent cependant que des surcharges de réflexions et la communauté décline toute responsabilité et cas de pétage de plomb, activité non conforme aux principes fondamentaux.



P.S. petit (mensonge saint) message pour Géraud avec qui je dois clarifier certaines choses concernant le sage stoïcien :

Le sage n’éprouve certes pas de pitié, c'est-à-dire de chagrin, à la vue des malheurs. Il vient en aide au bon et punit le méchant sans état d’âme. Seul il est riche, car il a en lui tout ce dont il a besoin : la maîtrise de ses représentations.

La doctrine de la sagesse porte en effet que bien vivre, c’est vivre selon nature, que le souverain bien en ce monde, c’est consentir à la Nature, qu’en suivant la Nature pour guide et maîtresse, on ne fautera jamais.

Le sage est alors heureux partout, même dans les pires douleurs, car son bonheur est de vouloir la nécessité, qui n’est pas cruelle inutilement (enfin, en théorie le sage n’éprouve ni plaisir ni peine lool c’est étrange mais c’est la seule voie au bonheur absolu).

Je sais c’est dur à concevoir, cependant devenir sage n’est pas à la portée de tout le monde, c’est juste l’optimum vers lequel doit tendre le stoïcien ou le philosophe en général, Epictète lui-même disant qu’il n’avait jamais vu de vrai stoïcien (je dis philosophe, mais l’épicurien ne parvient pas du tout aux mêmes conclusions…un autre problème…).



voila...je l'ai mis en entier pour pas vexer des enfants de chaminou s'ils venaient à passer ici


Dernière édition par aldarvarno le Sam 7 Nov - 19:08:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 22:42:45

Quelle merveilleuse idée Alda ! Penses-tu que nous pourrions apporter notre pierre à l'édifice ? Le penses-tu ?

C'est un projet sublime! discutes-en avec vivianna !
Cela me fait penser à la communauté de Findhron en écosse !
Je n'ai pas encore lu ta base théorique ni même ton tes plans matériels, mais cela n'est pas nécessaire pour te donner mon sentiment...

Le chat celeste dis-tu ! Pourras-tu enfin vivre en toute quiétude ta bibliosexualité ?

J'attends la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 23:07:49

PTDR ouioui, attends, la discussion c'est quand j'aurais tout mis mdr

donc je continue avec le deuxiemme opus, des définitions selon notre église:

Heureusement que j'avais dit "ça sera long a expliquer" Wink


"La vertu de l'homme heureux et le cours bien ordonné de la vie naissent de l'harmonie du génie de chacun avec la volonté de Celui qui organise tout."



Des mots clefs et des conceptions sur les choses du culte chaminéen.

Chaminou, Logos, Dogme, Bien et bon, Épicurien, Stoïcien, Cynique, Vertu, Morale, Loi, Pouvoir, Musique, Sexe, Amour, Foi et Espérance, Religions, Hommes et Animaux, Sagesse, Convenable, Dialectique, Récompenses, Violence, Armée, Connaissance



Il était urgent de remédier au flou qui régnait sur ces choses aux yeux même des plus avertis fils et filles de chaminou…Je ne parlerais pas ici du sens issu des dictionnaires mais bien de la conception que j’en ai, et avec lesquels je construit notre secte bienheureuse dispensatrice de bienfaits universels. (C’est beau ce que j’écris…ya pas un Goncourt pour les écrits à caractère religieux ? dommage…)



Chaminou

Nom donné à celui qui a crée l’univers et est donc l’initiateur du logos…c’est tout. On ne le révère que pour cela. Il n’existe pour nous qu’à travers le logos, et tout ce qui touche au logos est donc ‘sacré’ : Le logos est le temple vivant, et Chaminou est la vivante flamme qui l’anime. Il n’est donc pas « hors » du monde, mais bien « dans » le monde…je pense que ceux qui savent chercher peuvent même le trouver…

Pour le reste chacun croit ce qu’il veut et donne le nom qu’il veut à chaminou, mais je doute que l’on puisse penser connaître Dieu autrement que par son œuvre la plus achevée^^



Logos

Au sens propre il s’agit du mot grec recouvrant le « discours » mais cela est beaucoup plus fin pour les grec et l’acception est ici fort différente du sens classique français.

Il s’agit en fait de ‘la raison dirigeant le monde’ : je m’explique :

Tout ce que l’on peut voir dans le monde, c’est la Physis ( : la Nature, prononcé Phousis…a donné Physique…) ; un ensemble de choses, palpables ou non, mais qui sont et composent notre univers.

Toutes les interactions naturelles entre ces objets, les hiérarchies, les relations… suivent des liens de causalité, une logique, une raison : le Logos

C’est très simple comme relation, ce qu’il faut bien garder à l’esprit c’est que le logos porte sur des choses bien moins prosaïques que « la souri est mangée par le chat » et qu’il nous est impossible de parfaitement tout connaître ou comprendre du Logos.

Celui qui maîtrise parfaitement le Logos et l’ordre des choses dans le monde est celui qu’on appelle « Sage »…d’où le peu de personnes pouvant prétendre à cette épithète.

Par exemple le logos connaît la mort. Ainsi le sage ne sera jamais choqué par la mort, elle lui est aussi naturelle, lui semble aussi bonne que le soleil brillant dans l’Azur.



Dogme

La secte de chaminou se refuse à tout dogmatisme car rien n’est certain dans le monde. Simplement notre secte a ses conceptions, ses appuis (comme la poursuite du bien : je ne sais si l’on peut appeler cela un dogme lol). Ceux qui nous rejoignent doivent les approuver ou les rediscuter. Outres ces objectifs qui fédèrent les enfants de Chaminou chacun est libre de penser ce que bon lui semble dans la mesure ou si chaminou nous a doté d’un cerveau, c’est certainement pour en faire usage un minimum…



Bien et Bon

Pour être clair, ce qui est bien et bon est tout ce qui ne cause aucun mal et concourre à nous amener à la satisfaction et au bonheur.

Mais certainement pas ce qui peut nous rendre meilleur dans le mesure ou le meilleur est un état hypothétique qu’il n’est pas bon de rechercher : il nous fait nous désintéresser du présent, et puisqu’on ne le connais pas, je remet ici l’adage de Sénèque, disant que le navire qui ne sait pas vers quel port il navigue ne pourra jamais se trouver content de rien. A rediscuter…



Epicurien

Notre secte a ceci de commun avec les épicuriens qu’elle aime son insouciance et se réjouir à chaque instant. La souffrance ne peut effectivement être bonne dans la mesure ou au mieux elle implique une alternance de bonheur et de peines…est ce un bien ? Ceci dit se complaire dans un maximum de plaisirs ne peut de même procurer le bonheur, car l’on sait bien que l’on se lasse de tout et qu’il viendra inéluctablement un moment où l’on voudra plus, ou un autre plaisir plus raffiné pour compenser celui qui nous a lassé. Un cercle sans fin qui se rapproche de celui de la toxicomanie…



Stoïcien

C’est la secte qui se rapproche le plus de la notre, par sa confiance envers le Logos, son respect de l’enseignement socratique et sa méfiance à l’égard de la rhétorique mal employée comme des mots vides. Cependant elle diffère de nous en cela qu’elle prône une discipline ascétique que tout le monde n’envisage pas pour arriver au bonheur : mettons nous d’accord sur un point : nous aimons. Le stoïcien se méfie d’aimer vu que cela signifie prendre le risque de se voir retirer l’objet de son amour. Le chaminéen prend le risque d’aimer, de vivre, du moment qu’il garde la tête froide du stoïcien.

Aussi nous ne restons pas passif devant les actions des hommes. Pour nous chaque être humain engage les autres par ses actions et au contraire des stoïciens, nous plaçons l’homme, ceux qui nous entourent, DANS les choses qui dépendent de nous et donc qu’il faut modifier quand elle vont mal.





Cynique

Le chaminéen aime de la secte cynique le regard qu’elle porte sur les choses et sa capacité de se débarrasser du superflu…pas assez pour vouloir vivre comme un chien mais suffisamment pour se passer aisément des multiples consommations inutiles qui abondent de nos jours.



Vertu

Pour nous, la vertu est l’ensemble des comportements qui facilitent les rapports entre les hommes, sous le patronage des 4 vertu cardinales socratiques : Justice, Courage, Tempérance, Modération, dont il a été démontré la valeur indiscutable.

Les autres vertus qui n’ont ni d’utilité pour la vie en communauté, ni pour soi-même, sont à rejeter (foi, abstinence, chasteté, etc.).



Morale (ou éthique)

On entend par là l’ensemble des relations humaines, qui pour nous sont une attention constante à tendre vers le bien, et à réfréner le mal lorsqu’on le voit.

Cette action se doit d’être réfléchie, voulue, et non apprise auquel cas elle devient un instrument inutile voir nocif à l’Homme.

Les vertus sont ses outils.

Je pense cependant qu’une morale bien construite arrivera au même résultat pour tous les individus, qu’il existe des valeurs universelles, mais qu’elles ne peuvent remplir leur rôle que lorsque l’individu à de lui-même pris conscience d’elles.



Loi

La loi ? Une béquille pour les faibles, et qui ne les fera pas pour autant marcher droit. Le seul guide valable, le seul garant de nos droits, c’est la morale. Non pas la morale toute faite, mais comme dit plus haut, celle que votre esprit a construite.

Nulle autre car une morale toute faite c’est une loi. La seule loi qui vaille, c’est le Logos. Si l’on fait un minimum attention au logos on constate d’ailleurs a quel point légiférer est vain et orgueilleux : on atteindra jamais pas la perfection du logos, et ce serait inutile.

Si l’on veut avoir plus de précision, notre secte ne prête attention qu’au droit naturel, égal pour tous quel que soit sa situation, sa nationalité, son sexe etc.



Pouvoir

Pour notre communauté, le pouvoir est synonyme des plus grands vices car il corrompt : « comme la lame tranche la chaire, le pouvoir balafre l’esprit. »

Ainsi aucune relation de pouvoir, aucune hiérarchie sociale. Nous honnissons ceux qui veulent nous imposer un pouvoir institutionnalisé.

Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de dirigeants, de meneurs, mais ils restent des frères et n’ont pas de prérogatives ailleurs que dans l’action ponctuelle qu’ils mènent.

On peut librement nous taxer d’anarchisme, si c’est ce que nous sommes vraiment nous le revendiquerons. Simplement nous ne nous affilions à personne, et nous jugeons que personne n’est assez bon pour nous diriger. Etre dirigé, c’est se ravaler à un rang de sujet, de serf, c’est nier la souveraineté de sa personne



Musique

Chaminou aime la musique, mais seulement celle qui n’a pas besoin d’exploser les tympans de ses aimables auditeurs pour être appréciée d’eux.



Sexe

Concile à venir, no comment
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 23:11:01

Amour

Le problème de l’amour, c’est qu’il revêt de multiples formes. Alors la première chose à faire serait de le définir, mais comme ça me saoule je préfère me référer directement à ce que je connais, l’amour chrétien, celui qui ne donne pas dans l’attente de recevoir, l’amour comme une fraternité, celui qui aime avant de connaître. Et un autre type d’amour, celui du logos, celui de la fusion inconditionnelle avec lui, celui qui fait que l’on se sent bien à rêvasser dans les endroits perdus d’où l’on voit toute une contrée dans son rythme cyclique, lent et éternel.



Foi et espérance

Notre secte n’à que faire de vertus qui sont une attente interminable d’un futur meilleur. Le futur c’est du présent ailleurs, donc avant de penser au présent qui n’est pas encore, occupons nous du seul moment présent qui existe.

Je ne donne pas ma foi, car personne ne peut être sur de rien, et il est bon de douter.

Il est bien fourbe le Dieu qui demande d’être cru sur parole, et laisse ses enfants toute leur vie dans le doute, alors qu’il aurait les moyens d’établir son règne des juste dès a présent ; ah, j’y suis : mais il préfère vous mettre à l’épreuve pour voir comment vous réagissez, par ce qu’il y a des bons et des méchants… (tendance sadique ce dieu non ?).

Non, ce dieu ne vaut pas mieux qu’un de nos scientifiques amateur de dissection et il ne peut pas exister car il est contraire au logos qu’il aurait crée : or une œuvre est toujours le reflet de son auteur.

Donc la foi et l’espérance, au placard! Et ressortez simplement pour nous réconforter si tout va mal (très peu probable pour un enfant de chaminou) ou qu’un rhétoricien mal avisé ébranle vos certitudes avec trop de science (et la vous ressortez la Foi en l’Ordre juste du Logos et il s’écrase comme une tomate bien mûre sur la face d’un acteur qui joue Molière avec le ton de Racine).



Religion

Je ne veux choquer ici personne, cependant toutes mes affirmations sur les religions sont motivées par la raison (on comprend pourquoi certaines se concilient si mal avec la raison). Comment une religion qui prétend amener les hommes vers la vérité et le bonheur peut elle leur demander de croire sur parole ce qu’on leur dit, et juger tous ceux qui n’arrivent pas aux même conclusions qu’elle d’hérétique ? Pire, ceux là même, elle va jusqu’a leur promettre l’enfer ! Et cette distinction entre les gentils et les méchants…les premier au paradis (dans ce cas il n’y aurait que mère thérésa et de rares saints au paradis lol) et les second en enfer (et la ça se complique, car l’enfer doit avoir de la place pour loger tous ces gens…)

Mais bon sang tout le monde est digne, religions sectaires de racistes ! Les gentils et les méchants ça n’existe pas, on est tous un peu des deux (et les gentils qui rachètent leurs fautes le font par intérêt, et ne sont donc pas purs) ! Les indignes ne le sont pas naturellement, c’est la société qui les rend indignes, personne n’est mauvais par nature, ce sont les faits de son existence qui rendent une personne acariâtre ou maligne.

D’un point de vue Divin, la pratique serait tellement sectaire et eugéniste (mais vraiment hein, qui maudit sur 7 générations hein ? c’est qui ce gros dégueulasse ? et si le gars en a rien à faire de ses enfants ? et s’il n’en a pas ???), séparer les bons des méchants, les dignes des indignes…on dirait un paysan qui trierait ses salades, et qui jetterait celles qui auraient trop été mangées par les limaces ou brûlées par le soleil : dans tous les cas c’était à lui de piéger les limace et d’arroser ses salades.

Un tel dieu n’est bienheureusement qu’une invention d’Hommes (dont il est le reflet profond) qui trouvent là un bon moyen contrôler les plus faibles et se donner un peu d’importance (voir Paul de Tarse). Le Logos nous le dit, la chose diffère-t-elle souvent de sont créateur en matière de logique ? Non si dieu existe il est clair qu’il ne doit pas apprécier tous ces religieux et leurs futiles prières teintes de la plus pernicieuse soif de gloire et de la plus savante ignorance.





Hommes et Animaux

Ce qui nous distingue des animaux, c’est que par notre réflexion nous échappons au logos. Il n’a pas autant de prise sur nous, et cela se voit à la manière dont nous interférons avec lui. Cependant j’ai la conviction intime qu’il aura le dernier mot et qu’il peut tout dans la mesure où nous ignorons parfaitement son but…quel est d’ailleurs le but de la vie ??? Pour ceux qui croient à notre impunité, je vous le dis, un siècle, qu’est ce pour le logos, même pas un millionième de seconde à l’échelle de notre vie. Or on sais bien que le Logos aime bien les extinctions massives pour recommencer son jeu…déjà plusieurs à son actif alors pour l’homme on peut bien en faire une…

Les animaux se comportent sans se soucier des autres si ce n’est pour manger, se reproduire ou se protéger. Remarquons c’est la aussi le schéma qui pousse les hommes à la vie en communauté.



Sagesse

La sagesse n’existe pas. C’est un idéal vers lequel on tend mais il n’existe au final que des comportements convenables, et des gens plus ou moins conscients du Logos.







Convenable

Ce qui est convenable, ce n’est pas l’attitude figée des convenances apprises, le grand chat nous en protège. C’est simplement faire les choses avec réflexion, avec mesure, en pensant a leur conséquences : en un mot ce qui est convenable, c’est tout ce que la modération et la tempérance nous dicte de faire. (Avec notre définition, péter les plombs, déconner, martyriser les chiens c’est permis, pas avec l’autre qui est complètement sclérosée et pétrie de puritanisme dans toutes les sociétés dites « industrielles »).



La dialectique

"Si la présomption et l'ignorance sont des vices, c'est à juste titre que l'on qualifie de vertu cet art qui les supprime." (Cicéron). Il existerait donc une vertu logique, qui nous permet de percevoir le vrai, le faux, et le ni vrai ni faux…Cependant c’est là véritablement une arme à double tranchant, qui peut se révéler dévastatrice dans les mains d’orgueilleux. A voir



Récompense

Mais qu’est ce que ces religions ou tout est transitoire, et le bonheur, c’est pour la fin du monde, la révélation ? Ou alors le bonheur c’est pour ceux qui ont la foi…assez traître comme procédé…on nous prendrais alors pour des ânes à qui l’on tend une carotte, non ? Tout ce que vous faites ne serait qu’une étape transitoire ? Et vous aurez des récompenses plus tard ? Donc on se prive, on vis une vie de frustrations ? Quelle tristesse…

Non moi ma récompense je l’ai tout de suite, c’est ma satisfaction de bénéficier du fruit de mon travail, de vivre avec probité et dans la joie, de savoir que le bonheur est simple, est un état d’esprit, et qu’il est mien.

Ensuite je profite de tout ce que je veux du moment que la modération m’en fait jouir convenablement. Pas de révélation autre que la connaissance du Logos, et l’Apocalypse et autres révélations finales à la fin du monde relèvent de l’Histoire de croque-mitaine (enfin il en faut pour tous les goûts, en l’occurrence y’a bien des gens qui aiment les films catastrophe, les films d’horreur, et les film X…)



Violence

La secte du Grand Chat hait faire violence, la violence est l’argument des dénués d’esprit, elle rabaisse à un niveau plus bas qu’animal, car l’homme ne sait pas en faire usage sans nécessité. (« La violence est le dernier refuge de l'incompétence » I. Asimov)

Cependant la secte de chaminou n’est pas non plus une secte anti-violente dans la mesure où cette réaction s’impose face à des agressions qui sont répétées et n’entendent rien aux arguments de la raison : on ne raisonne pas un âne au cœur d’un verger, on le chasse avant qu’il ne fasse du dégât.

Le naturel de l’homme est cependant violent et doit trouver un exutoire. Pour nous il ne peut s’agir que du sport.



Armée

Chaminou veut la perte de toutes les armées du monde, instrument de répression voir de conquête, masse d’hommes improductive et double fardeau pour les honnêtes gens : il faut l’entretenir, et il faut la subir. En outre cet instrument de puissance ne peut apporter que l’injustice et le malheur, dans la mesure ou le but de l’armée est bien d’asservir ou de maintenir en position d’infériorité. On peut appeler ceci protection, mais on se souvient de l’armée américaine ayant droit de faire feu sur tout « pillard » à la Nouvelle-Orléans…alors la protection, seulement en période de paix ? Et de qui finalement ? Pas des noirs, en Louisiane en tout cas…

Pour chaminou, la défense ne peut incomber qu’à des citoyens dont ce n’est pas le métier. Non pas d’envoyer des incompétents se battre, une préparation est nécessaire, mais le militaire doit rester avant tout un citoyen, et subordonner ses objectifs à sa morale (enfin, cela est inutile si l’on supprime tous ces états majors qui ne réfléchissent que politiquement et sont incapables de justifier leur combats autrement que par les ordres).

Là encore comment ne pas condamner ceux qui usent de la force pour installer leurs idéaux ? Les américains ont rétabli la démocratie à la fin de la guerre contre le nazisme, mais dans des pays à culture démocratique et dans une lutte contre un Impérialisme : là pas de souci on revient à un ordre antérieur. Pour l’Irak ? La région est elle de culture démocratique ? Y avait il un impérialisme capable d’annexer ses plus puissants voisins (Turquie, Iran, Israël) ?

Et si l’on me parle des exactions sur le peuple, la Turquie fait la même chose avec les arméniens, les grecs et les kurdes, l’Iran est plus totalitaire, et la Corée du nord bien plus menaçante…alors l’armée n’est elle pas un outil stratégique ? Même pour les champions de la démocratie ? Par ce que dans les faits GW Bush parle très bien de la démocratie…

Rappelons nous simplement que la guerre reste un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas.





Connaissance

Certes il est vain de vouloir tout savoir dans la mesure ou tout savoir n’est pas utile (savoir le pourquoi du big-bang me semble impertinent, comme la recherche des formes organiques subaquatiques au pole sud et l’étude de la reproduction des harengs de schproudhovenbach)

Pour nous, la seule chose vraiment utile est la préservation de l’ordre du Logos, et la recherche technologique. Comment obtenir les meilleurs outils, les meilleures machines, sans déranger l’ordre de la nature par des pollutions, des destructions, des attitudes imprudentes.

Obtenir même de nouvelles technologies qui agrémentent nos vies, les rendent plus confortables, sans sombrer dans le luxe et la vanité.

Un défi à notre mesure en définitive.




voila, et maintenant passons à l'organisation. Que pouvons nous faire si nous adhérons à de telles conceptions? en tout cas, pas vivre en plein Paris...biggrinears



donc descrition du cadre materiel, organisation politique etc. et Après au Cause Olivier, c'est promis MDR
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
vivianna
Licorne Ailée
Licorne Ailée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 701
Age : 33
Demeure : Dans les Brumes
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 23:11:36

yep yep bravo Alda !
bon j'avoue j'ai pas encore tout lu mais je crois que l'on se rejoint sur bcp de point décidément !

Eco village auto géré selon nos conceptions c'est tt a fait ca ! bravo !

au fait j'ai en ami qui cherche des sous (heu soit 400 000 ou 500 000 €) pour acheter un village dans les pyrénnées, hihihi !!!!

Soyons fou et révons d'un avenir meilleur, tous a vos rêves !!!!

Edit : c'est sur je reviendrais plus tard pour tt lire ... car je peut même pas posté tranquille fo en plus qu'il en rajoute -lol-
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 23:18:32

lool très chère Vivianna, ce post n'a de toute façon pas vocation à etre lu d'un trait, cela démontrerait seulement qu'a cette heure tu es bien révéillée lol
faut prendre son temps, et lire ce qui vous intéresse...c'est juste pour vous éclairir sur un truc dont je parlerait soyvent vu que pour l'instant je ne fais presque que me préparer pour ça...Wink

Pour ton pote, saches que perso je n'envisage pas un seul village, je pense que la force d'un mouvement c'est sa capacité à s'étendre un peu hors de ses horisons: un écovillage isolé est trsè insuffisant pour vivre dans une autarcie relativement confortable...
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
vivianna
Licorne Ailée
Licorne Ailée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 701
Age : 33
Demeure : Dans les Brumes
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 23:35:49

dixit mon chéri: "tout dépend des éléments qui nous parviendrons, je ne crois pas que le futur nous accorderra longtemps un confort de vie comme nous l'avons connu, ou que les "50tenaire" l'on connu tout du moins,alors un repli stratégique en otarcie isolée serait un bon ou un meilleur moyen de survie ! si tu ne comprend pas ca c'est qu'on parle pas de la même survie, la survie extrème: celle qui fait passé l'instinc avant le reste !"

Dixit moi : d'ou notre projet d'habitation autonome, si tu ne t'aide pas toi même le ciel ne t'aidera pas ...
heu on est tout de même optimistes ... enfin moi tout du moins

bon sur ce mon lit m'appel en criant mêm lol

alors Douce nuité a tous et Bizouilles Lumineuses Eowin1
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 23:52:54

bon...j'ai de la chance j'avais écri un truc cet été pour décrire le but final...maintenant cela prends en compte un élément dont je n'ai pas beaucoup parlé.

Cet élément, c'est la fin du pétrole pas cher. Nos économies vont entrer dans de graves crises économiques qui vont nous projetter à un niveau sans doutes préindustriels, voir plus..(je définirais ça ailleur^^ encore de la lecture mouhahahaha)

donc voila ce que j'avais écrit...comme situation idéale hein, il aura bien une situation intermédiaire, qui comencera si tout va bien cet automne.


Les objectifs de notre rassemblement sont clairs :

-Se nourrir largement, se loger confortablement, s’entraider face aux difficultés.(mieux que ne pourrait le faire un individu isolé)

-Se protéger, et protéger notre environnement.

-Produire artisanalement des biens, pour nos besoins, notre confort, notre bien être.

-S’instruire de ce qui a été, savoir qui nous sommes, connaître les choses de l’Univers.

-Se divertir, créer, s’amuser, et autres plaisirs sains qui accompagnent la vertu.

-Fêter la Vie, le Logos, et ce cycle généreux qui chaque année donne le pain et la bière aux fidèles comme aux infidèles.



La communauté abolit ce qui prend forme de dot, de fortune, de richesse marchande.

Idem pour tout forme de violence ailleurs que dans le sport, seul exutoire valable du naturel ardent de l’Homme. Ibidem concernant toute forme d’exploitation d’un homme sur un autre (homme comme bête). Tout être vivant a droit au respect et à une honnête compensation en échange des services qu’il rend.

Pas d’institutions politiques. Simplement un petit corps de fonctionnaires en charge de l’exécution de la volonté du peuple, définie par l’assemblée générale (d’où la nécessité d’un nombre restreint de citoyens par communautés).

Un seul texte de loi à la base, dégageant de grands axes pour les modes de vie et les aspirations de la communauté. C’est ce que nous nommerions le Grand consensus.

Il traite de préoccupations matérielles (le bio…) Philosophiques (plutôt stoïcien), spirituel (un retour à la nature), ou encore politique (plutôt anarchisant, dans la mesure du raisonnable), économiques (décroissance et développement durable) et social (solidarité directe, liberté de mouvement…).

La communauté serait donc ouverte à tous ceux qui partagent nos points de vue, et nous encourageons ceux qui divergent sur trop de points (du genre pour les épicuriens, les végétaliens ou les polygames lol) à ouvrir un écovillage jumeau, afin d’avoir des partenaires privilégiés



Politique

Une foi par semaine ou selon le besoin (mais très régulièrement), les citoyens de la communauté se réunissent dans un bouleutérion pour parler des besoins, des envies, des affaires qui posent problème afin que justice soit faite, et que le consensus soit protégé.

Que régler une affaire privée au bouleutérion soit fort mal vu si cela signifie que les partis n’ont pu créer un consensus satisfaisant d’eux-mêmes. Cela peut servir s’il y a vraiment un parti qui cherche à profiter de l’autre (cas assez peu probable le risque de se faire confondre étant trop grand), ou que l’affaire ne réclame l’avis de tous.

On recherchera l’unanimité plus que la majorité, obligatoirement lorsqu’il s’agit de décisions engageant tous les citoyens. Pas de vote à bulletin secret dans la mesure où toute opinion est respectable, mais doit être discutable et argumentée.

Pas de lois votées continuellement comme sous la république. La seule source de loi est un corpus de lois fondatrices qui sont plus proches d’une constitution, accompagné du corpus constitué par le Grand consensus de la cité, qui guide la conduite des citoyens.

Comme le souligne en effet Platon, il ne « vaut de légiférer pour des hommes à tout égards excellents » : le mal vient d’hommes mauvais, les bonnes lois n’y peuvent rien.

On ne peut faire autrement qu’opérer par des arrêtés temporaires, mais c’est le peuple qui les édicte. Faire que des magistrats votent, proposent ou discutent des lois, c’est là leur donner trop de pouvoir, trop de force perturbatrice pour l’équilibre politique de la cité.



Le consensus moral d’une cité, bien que cadrant la conduite des citoyens doit être le plus large possible, et laisser à chaque ville la possibilité de développer des caractéristiques qui lui soient propre (végétarisme, monarchisme, ou autres considérations d’ordre divers ou philosophiques : un stoïcien et un épicurien ne trouverons que peu d’intérêts à se côtoyer).

Etre large, mais tout en restant immuable et avoir des axes communs avec les consensus des autres communautés d’une même fédération.



Une chose primordiale serait un renouveau des liens nous unissant à la nature à son perceptible comme son imperceptible, un respect de la Vie qui s’approcherait de l’amour des arbres qu’a pu décrire Tolkien : un vrai souci de l’environnement, vrai dans la mesure où il vient du cœur.

Je ne crois pas aux Dryades et fée comme on les conçoit, mais parfois je ressens qu’il existe bien quelque chose de transcendant, une vie autre que la simple végétation d’une forêt ou d’une rivière, une véritable supra conscience qui laisse tout faire, mais ne laisse rien de coté. (Fou, pas fou, euh, perso je plaide coupable, mais bon c’est mon avis alors l’avis d’un fou…).



Concernant l’argent (du travail à faire, c’est vraiment incompréhensible non ?)

L’argent circulerait dans la communauté, mais il ne doit servir que pour l’échange, à la manière de S.E.L.. Son usage de réserve de valeur est très déconseillé (car créant des déséquilibres sociaux) et pour le décourager, on prendra des mesures.

On diminuera au mieux la quantité de pièces en circulation dans la communauté, et régulièrement on incitera les citoyens à dépenser tout ce qu’ils ont : chaque citoyen ne devrait pas posséder plus d’une certaine part de l’argent qui correspond à la fraction du total de l’argent circulant par le nombre de citoyen en age d’en faire usage (faire ce nombre déterminé de pièce au nom de l’utilisateur pour faciliter la reconnaissance et le traçage des flux?).

On établira ainsi des comptes pour savoir toujours où est l’argent ( puisqu’il est en nombre limité) et chez qui il se retrouve le plus souvent et donc qui peut, qui devrait l’utiliser, l’échanger…(car c’est un peu comme au monopoly quand une personne à tous les billets)

On établirait l’usage que les plus riches donnent alors l’argent qui leur est de toute façon inutile vu que nous ne sommes pas dans un système de consommation, à ceux dont le travail est utile mais moins rémunérateur (car d’un autre coté la communauté ne devrait pas fixer les prix )...ou alors la communauté reprend simplement cet argent en trop à ceux qui n’en ont pas besoin (et cette éventualité forcerait les possesseurs récalcitrants à utiliser et échanger leur capital monétaire avant de se le faire confisquer), mais ne le redonne à ceux qui l’auraient dépensé et non regagné que s’il est avéré qu’ils travaillent cependant honnêtement.

A revoir très certainement.
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 12 Fév - 23:54:05

Des terres seraient distribuées à raison d’un hectare (ou 50 ares ?) par personne valide et compétente, ou par couple, le reste (au moins 20 hectares, à ajuster pour produire une portion de base à chaque citoyen) étant propriété collective et travaillée par tous. L’hectare personnel étant travaillé à l’appréciation de chacun, mais il est bien mieux considéré, celui qui préfère les champs collectifs aux siens tant que du travail reste à effectuer dans ce dernier.

La nourriture provenant du travail collectif est soigneusement pesée et répartie, dans la portion qu’il convient à chaque foyer. Le surplus emmagasinable étant gardé en les greniers collectifs

Aucune restriction n’étant faite pour les échanges des productions venant des domaines personnels, qui servent à ajuster le régime de chaque famille selon son besoin et goûts ou à échanger (il peut s’agir de plantes à usages alimentaires ou non…industrielles, fleurs, épices et aromates, médicinales …).

Quand un hectare n’est plus cultivé par une personne âgée elle retourne au champ public et quand un jeune le désire et à l’âge de pouvoir cultiver, le champ public lui cède une parcelle.



La démographie de la communauté doit rester stable. Il faut définir des taux propices, et une fourchette en deçà de laquelle il faut faire des enfants, une au delà de laquelle il faut s’en garder, et avoir un seuil au delà duquel la communauté doit se scinder pour aller fonder une nouvelle communauté ailleurs si l’espace ne manque (fourchettes de type 150/250/300 avec pour une population idéale de 200, -en ne comptant que les personnes en age de procréer ?-).



Les cellules familiales habitent dans des insulas regroupant les familles élargies, ne laissant ainsi pas les anciens seuls, et favorisant la solidarité, les relations sociales etc. Ces insulas regroupent donc les plus vieux au rez-de-chaussée et les plus jeunes plus éloignés du centre (à impluvium) ou aux étages.

Il serait sans doute pertinent d’avoir ces insulas très regroupées dans un tissu dense d’habitations, ou se concentreraient aussi les activités artisanales non polluantes (traiter ailleurs du rouissage du lin, de la forge, des tanneries, des lavoirs...)



Concernant la nourriture, éviter de vouloir conserver la viande, ce qui est souvent source de désagrément de pollution lors des conditionnements. Il est préférable de manger la viande dès que l’animal est abattu, à la manière des sacrifices civiques grecs et romains où lorsque l’on égorgeait le boeuf, la viande était partagée entre tous les citoyens présents. (le seul culte que l’on pourrait tolérer serait celui là : un culte civique, rassemblant les citoyens autours d’une célébration de la Nature en remerciement de sa générosité)



Ne pas rechercher le beau puisqu’il est partout, mais chercher à déterminer ses goûts propres, ce qui nous satisfait plus qu’autre chose, ce qui va réjouir nos yeux, nos oreilles, notre nez, nos doigts et notre cœur



En temps incertains type post pic pétrolier, les adultes devraient rester dans le périmètre des terres mais sortiraient de temps en temps pour des voyages d’information.

Les jeunes entre 15 et 25 ans sortiraient souvent en groupe faire des sorties de surveillance des alentours avec la plus grande discrétion. Ils peuvent ainsi trouver des sites avec des choses à recycler, voir ramener ces matières si elles ont été trouvée saines et sont utiles (cuivre, étain, bronze, laiton, zinc, fer…).

On aura toujours soin d’entretenir des palans dans des arbres ayant des vues sur les axes de circulation potentiels.

Des sentinelles à tour de rôle s’y relaieraient pour les points stratégiques.



Pas de prison. Simplement des travaux d’intérêt général, ou le bannissement pour les cas d’extrême gravité, selon la sentence des citoyens. Que les fous et les criminels retournent à leur sauvagerie (pour moi la société actuelle est sauvage).

Pas d’objets interdits, pas de contrôle des frontières. Un objet malsain sera naturellement rejeté par les citoyens (ce qui collerait avec une nouvelle moralité, et l’enseignement de la vertu). Les étrangers peuvent venir, mais aucunement se fixer chez nous sans l’assentiment des citoyens, (mise à l’épreuve, partage de connaissances, de savoir faire etc.).



L’idéal serait de voir émerger des communautés de ce type, regroupant des communautés culturelles. Non pas faire du communautarisme, mais bien voir que l’attitude purement neutre qui est la notre ne convient pas pour des minorités qui ont des pratique ayant de trop grandes répercussions sur la vie d’une communauté (je vise principalement les religions qui imposent plus qu’elles n’offrent): si l’on doit faire 5 prières par jour, autant vivre avec des gens qui font la même chose…

Personnellement, je serai d’avis d’envoyer les adolescents passer une semaine dans de telles communautés, pour mettre à l’épreuve leur ouverture d’esprit, leur esprit critique, et consolider la solidarité ainsi que la bonne entente entre communautés voisines, qui sans avoir les mêmes opinions, n’en seraient pas pour autant inamicales.



Il me semble que le moyen de parvenir à un tel résultat serait de constituer progressivement un réseau de communautés, fédérées autours d’un conseil (national, républicain ou royal peu importe, mais une structure doit chapeauter le tout), veillant continuellement au respect du Grand consensus unissant toutes les cités. Il ferait aussi office d’ambassade auprès des grands Etats, règlerait les problèmes d’ordre économiques (gestion des productions en fonction des demandes, faisant office de lien et assurant les échanges) comme les simples mésententes persistantes entre communautés.

Je ne pense pas que les Etats nationalistes s’accommoderons de cela si nous ne payons pas les impôts, mais bon…on trouvera certainement un moyen pour payer leur petit racket, tant qu’ils ont les moyens coercitif…

Donc aucun pouvoir législatif pour cette fédération, mais un rôle de gestion administrative, de représentation des intérêts de la fédération, et de justice inter communautaire (il prononcerait des arrêts mais il serait simplement du ressort des protagonistes de contester en faisant appel à une assemblée de toutes les communautés, d’obtempérer, ou de quitter la fédération).



Les religions prosélytes (souvent des sectes ou des religions perverties par une histoire trop lourde, comme l’Eglise catholique, dont les idées d’un Paul de Tarse ou d’un Saint Augustin on inspiré des générations de misogynes…) n’ont pas leur place dans notre communauté, ou elles requièrent une communauté pour elles seules. Pour nous elles sont aliénantes, pour des raisons dont il ne sera pas question ici. Si religion il y a, elle doit s’exercer dans un cadre privé et ne pas en sortir sans raison : Ta religion ne regarde que toi (sa philosophie comme sa pratique), et l’on ne peut tolérer les religions qui se considèrent comme seules tenante d’une vérité absolue, déniant aux autre toute valeur, tout intérêt. C’est selon moi de l’irrespect pour les autres incompatible avec une attitude consensuelle.



D’un point de vue défense contre un hypothétique ennemi, tout resterait du ressort des communautés, le taux de participation étant déterminé par des pourcentages de population à lever, une chose me semblant certaine, le citoyen doit recevoir une petite éducation militaire, rien n’étant plus salutaire et honorifique que de servir sa patrie en danger, mais dans une forme inédite basée sur la défense et une hiérarchie quasi inexistante, avec des attributions adéquates et roulante pour les sous officiers, et un corps de plusieurs « stratèges » choisis par les citoyens, mais tournant comme dans les anciennes hautes magistratures athéniennes, et ne se détournant pas des conseils des citoyens en armes toujours réunissables et consultés en assemblée (un militaire resterait avant tout un citoyen, et ses droits à la liberté ne peuvent lui être retirés sous aucun motif) .



Voila...je pense que là chacun peut coller ce qui lui plais non? ça ouvre pas mal d'opportunités un système comme celui ci...enfin ça reste une utopie...ya du boulot...

D'un point de vue stylistique, j'adore l'architecture médiévale, l'organisation des maisons romaine autour d'un Impluvium (le trou dans le toit pour reçevoir l'eau de plui vous voyez?), ou encor l'architecture Hobbitte et elfe bien sûr

Et mon rêve, des tour elfique, du genre de celles que dessine Ted Nasmith... biggrinears


Tien et cette image là elle est pour toi Déné celtic myth


Dernière édition par le Mer 13 Fév - 1:23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mer 13 Fév - 0:00:04

"tout dépend des éléments qui nous parviendrons, je ne crois pas que le futur nous accorderra longtemps un confort de vie comme nous l'avons connu, ou que les "50tenaire"

moi ça va faire un an que je connais ces histoire là...Et c'est effectivement très préoccupant. Je dirais même que nous y sommes; lentement nous glissons et il n'y aura pas de retour à notre "normalité". Pour s'en convaincre il suffit d'aller voir le site (tentaculaire aujourd'hui) Oléocène...là vous aurez les chiffres, sans les trucages des économistes (les filières SES savent de quoi il s'agit Wink ) et des politiciens...

je crois donc que je vais faire un post ici, C'est un peu hors sujet, mais bon, Dames Déné et Gashlan nous pardonnerons dans leur inépuisable mansuétude biggrinears
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
maéwin
Demi Dragon
Demi Dragon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 808
Age : 39
Demeure : Dans l'antique forêt des Carnutes...
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 16 Fév - 23:58:45

Shocked Waw !!! Shocked J'avais pas vu ces posts.
J'arrive avec mes petites mimines !!! lol Je signe où ?

Franchement, bravo. Idées claires (si si !! mdr), définies, réalisables (oui je le crois), et ... T'as mis un mot sur tout, je suis bluffée !!! Tu cherches pas des associés des fois ? hello +wolfie +hello .... = wolfgang wolfgang
J'adhère et j'adore ! Mr. Green

Tiens cadeau --------> C'est trop Mimi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Dim 17 Fév - 0:06:17

Mdr Adorable consoeur. Si tu veux dire par là que tu n'a rien à rajouter, tu m'honnore plus que je ne le mérite. Bien des points à discuter tout de même...
Oliv' m'a dit qu'il ne se gênerais pas, et j'attends cela car ce que j'ai mis là reste selon moi "partial"...

Si tu veux rajouter des chose, commenter...ne te gène pas, bien au contraire. En tout cas tu es désormais sur la liste des enfants du grand chat...lorsque ceci sera en réalisation tu sera prévenue...
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Ven 18 Avr - 23:04:02

Bon voila, je reviens ici car maintenant j'ai pris du retard.
les évènements s'enchainent, et Alda reste insouciant.

je vais remettre bientôt un texte plus clair, mais d'abord il faut que nous parlions des points clefs, comme l'argent, le pouvoir, ou le concept obscur de "Grand consensus".


Idem d'un point de vue politique, comment voyez vous cela, ou plutôt est-ce clair (ça j'en doute très fortement car chez moi tout est clair, mais comme je suis un piètre réthoricien...)

En particulier je désire vraiment que deux personnes me donnent leurs sentiments...
Alors d'une part Il va falloir que Vivianna s'explique sur certaines de ses positions ("la communauté s'établi lorsque l'égoïsme individuel est vaincu">>ah mais pour moi il faut etre un minimum égoïste quand même, vouloir une communauté d'abnégation, c'est à mon sens contraire à la nature humaine, bien que très beau dans le discour), qui je n'en doutes pas m'apporteront beaucoup,
et d'autre part, que l'Olivier dise ce qu'il en pense (ne serait-ce que du coté spirituel), s'il voit des choses qui manquent, si d'autres lui semblent futiles, où si d'autres encore mériteraient qu'on en parle bien plus longuement:oups c'est pas à lui que je devrais dire ça mdr (ce sera pourtant le cas principal je pense)


Et en fait je ne doutes pas que beaucoup auront à apporter...prenez simplement le temps de lire le dernier texte en noir...

voila^^ allé bon courage, Que Chaminou vous appuie dans cette lecture de fou^^
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Olivier
Jeune Elfe
Jeune Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 285
Age : 29
Demeure : Saint-pierre-du-mont ( les Landes )
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Ven 18 Avr - 23:35:35

Pas de souci Alda, mais si tu le permets, il va me falloir un peu de temps!
Il y'a des points que je dois éclaircir.

Mais tu peux être certain que je te donnerai avec précision et sincèrité mon avis, mais aussi mes diverses conceptions concernant les thèmes abordés cet Eté ! Probablement courant Juillet, le temps de rassembler, d'organiser, de spécialiser et de synthétiser mes idées...
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Ven 18 Avr - 23:45:57

Il est gentiiiiil biggrinears

d'ailleur à propos de gentils, je connais un gars plus fou que moi...lui c'est carrément un royaume qu'il veut recréer...il a carrément une religion vaguement catholique où il inclue des Valar Wink
du coup il remet en valeur le quenya comme langue officielle et tout et tout mdr...de l'ambition...et lui, il veut vraiment une décroissance technologique...

ça devrait plaire à l'ami Erégorn ça non? Wink


Dernière édition par aldarvarno le Jeu 13 Nov - 13:50:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Olivier
Jeune Elfe
Jeune Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 285
Age : 29
Demeure : Saint-pierre-du-mont ( les Landes )
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 19 Avr - 0:04:05

je lui souhaite bien du courage, mais à l'heure des énergies difficiles, du basculement, est-ce éclairé que de vouloir une nouvelle forme de séparation ?

L'heure n'est-elle pas à "l'instand commun" ?
Un royaume comme le sien est irréalisable et dangereux aussi sous certains aspects.

Ton projet par contre est réalisable, et surtout utile puisqu'il engage un mouvement écologique et spirituel, et accompagne en quelque sorte la nouvelle nécessité de notre société !
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 19 Avr - 13:27:09

boh il est pas si triste que ça ce bonhomme^^

ceux qui veulent voir n'ont qu'a lire Meneldil dans ce forum.....anciennement consacré au féerisme lol [Edit: tous les post ou Meneldil a pu développer ses idées ont étés supprimés]

maintenant oui, je lui ai dit que sa vision me semblait incompatible avec des citoyens libres et naturellement vertueux...

mais bon ça reste intéressant...


Dernière édition par aldarvarno le Jeu 13 Nov - 19:32:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
smamath1
Hobbit Joyeux
Hobbit Joyeux
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 67
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 19 Avr - 15:29:42

J'avoue que je n'ai pas tout lu, est-ce du à mon grand age, mais cela me semble proceder d'une belle utopie. Par contre j'ai des enfants plus proche de toi en age et je comprend que vous ayez besoin de chercher quelque chose de beau et d'utile à la fois sur quoi baser votre avenir. Je reviendrai lire la suite, car c'est interessant
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 19 Avr - 21:46:15

"J'avoue que je n'ai pas tout lu, est-ce du à mon grand age, mais cela me semble proceder d'une belle utopie."
MDRR ah c'est facile ça Smamath biggrinears
si tu veux que je te lance des choux à la crème tu le dis tout de suite mdr, j'ai un bon coup de patte et la crème sera vite faite Wink

"je comprend que vous ayez besoin de chercher quelque chose de beau et d'utile à la fois sur quoi baser votre avenir"

bon c'est bon tu te rattrapes lol ^^
Par ce que c'est vrai quand même, qu'avons nous d'autre à faire? Je suis un poil (de chat) énervé contre notre système, alors plutot que de critiquer (ce qui m'amène à reconaaitre ou accepter ce système) ou de faire péter (relativement irrespectueux: certains aiment l'injustice qu'ils subissent chaque jour que chaminou nous octroie), je préfère construire...et d'ici un an, ce ne sera plus de l"'Utopie", mais...tient donc, mais comment je vais appeler ça? non par ce que projet aldarvarno c'est très laid hein mdr Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
smamath1
Hobbit Joyeux
Hobbit Joyeux
avatar

Nombre de messages : 60
Age : 67
Date d'inscription : 09/04/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 19 Avr - 22:18:44

tu n'as pas très bien compris ce que je voulais dire je pense. Je voulais dire que vu mon grand age (en fait c'est moi qui me suis mal exprimée)le principal de ma vie est derrière moi et que j'ai eu la chance de vivre une époque plus facile que la tienne (bien que la vie ne m'ait pas épargnée). et c'est par rapport à la période de ma vie que cela me semble une utopie. Pour mes enfants, je désire un autre modèle, mais mon expérience fait que je cherche quelque chose de plus réaliste, car il est impossible à mon sens de vivre sans tenir compte du reste de la société qui ne te fera pas de cadeaux même si tu as les meilleures intentions du monde.
Je te jure que je lirai tout et que je te donnerai un avis frappé du sceau des ans.
Revenir en haut Aller en bas
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 19 Avr - 23:15:16

mdr ah ba voila maintenant j'ai honte lol
rho et tu t'entends? surtout je veux pas donner mon accord là...tu sais, je connais un gars qui a plus de 60 ans et qui est encore plus motivé que moi pour changer les choses, et qui constamment se base sur des perspectives d'avenir...
le passé c'est le passé, le futur, le futur. Vis bien l'intant présent car c'est lui qui est le plus beau à contempler.
et quands tu dis que le principal est derrière toi... tu sais, je suis partisan de l'idée qu'il ne faut jurer de rien Wink

et s'écarter de la société, je te jure, c'est réalisable, tant et tant le vivent déja...

enfin, ça dépends ce qu'on entends par s'écarter de la société..je dirais simplement s'en tenir à l'écart...mais pas se fermer complètement à elle...

bon, moralité... certes, le poid de l'âge...je veux bien le croire, mais surtout, ne pense pas que toi, tu ne peut écarter ce qui te tracasse...surtout pas à cause de ton âge...

allé bisoux biggrinears
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Aldarvarno
Dino
Dino
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1501
Age : 35
Demeure : Entre Conflent et Quercorb, ou en Anjou !
Date d'inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mer 23 Juil - 23:41:25

bon, j'avais mis l'adresse vite fait dans le post d'Arthémus, mais bon...plus officieusement.

Voila, j'ai donc commencé le forum sur la communauté que j'ai décrite plus haut. D'une part on parlera philo, politique, économie, etc. Et ensuite on intègre ce qui semble le plus judicieux.

Au final, ce à quoi nous arrivons, nous le considèrerons comme valable pour une communauté établie, à savoir au moins 200 personnes, mais comme il y a plusieurs étapes dans le prjetn et qu'il ne se fera pas en 10 jours, toute autre considération que sur cet état hypothétique et utopique est bienvenu. En fait le but est réèlement de communiquer et de former quelquechose qui nous convienne, quelquechose qui soit bon et utile.

à la base cela se fera surtout avec des amis, mais je reste très ouvert, et bien évidemment, à la cascade, lieu dont l'Etat d'esprit me semble des plus propices à un tel projet.

http://yomenie.forumzarbi.com/


Dernière édition par aldarvarno le Mar 27 Jan - 3:09:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yomenie.forumzarbi.com
Dénébuleuse
Gardienne de la Cascade
Gardienne de la Cascade
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2968
Age : 30
Demeure : ~~*La Clairière Enchantée*~~
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Mar 29 Juil - 19:56:38

ah j'y cours cher Alda ! Comme promis ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   Sam 30 Aoû - 16:14:36

Tu apprendras beaucoup à observer les animaus et leurs comportements entre-eux.
pas comme un scientifique, mais comme un individus ....

Regarde une famille de sangliers, elle enseigne beaucoup que nous avons oubliés
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du projet utopique "Nildanirmë"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du projet utopique "Nildanirmë"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Du projet utopique "Nildanirmë"
» athéisme, espoir utopie ou "projet de société" ?
» Golf one 1/24 by "ojeff13" (projet en cour)
» Projet de livre jeunesse - "Le Monde d'en bas"
» Démarrage d un projet "originale"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~~*La Cascade Enchantée*~~ :: ~~*La Magie du Monde*~~ :: Dame Nature :: Les Gardiens-
Sauter vers: