elfes fée celte médiéval nature fantastique fantaisy art tolkien robin des bois arthur merlin mélusine jeux de rôle costumes game of trone vampire sorciere licorne dragon magie bien etre ecologie légendes cheval antiquité histoire dessin livres films
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vouivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doune
Gardienne de la Cascade
Gardienne de la Cascade


Féminin
Nombre de messages : 3312
Age : 28
Demeure : Citée ardente
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Vouivre   Mar 25 Mar - 23:01:18



Tiré d'une ancienne légende de Franche-Comté, le personnage mythique de la Vouivre apparaît sous les traits d'une superbe sauvageonne, portant sur la tête un diadème avec un énorme rubis, objet de convoitise dans toute la région.

Mais la Vouivre est toujours accompagnée d'une armée de serpents invisibles qui surgissent au moment où on s'avise de dérober le bijou , et qui mettent le voleur en pièces. Arsène Muselier la découvre au moment où il fauche un de ses prés. La Vouivre se baigne toute nue, laissant ses bijoux et vêtements sur le bord de la rivière. Arsène voit le rubis, mais il est davantage tenté par la baigneuse, ce qui séduit la Vouivre, plus habituée à être poursuivie pour ses richesses que pour sa beauté. Du coup, la Vouivre pourchasse Arsène partout où elle le peut. Au marché de Dole, il la retrouve habillée en citadine élégante, et elle vient le provoquer jusque dans ses travaux des champs.

Mais Arsène est un paysan prudent, à la fois réaliste et tendre , il est déjà amoureux d'une fille du pays, Juliette Mindeur. Contrairement au fils Beuillat, un bon à rien revenu de la ville sans gloire aucune, il ne cherche jamais à s'approprier le rubis.

Il affrontera pourtant l'armée de serpents pour tenter de sauver une gamine du pays, la petite Belette, au moment où Eugène Beuillat déclenche un tourbillon de reptiles par sa maladresse.

À travers cette histoire aussi réelle que fantastique, Marcel Aymé présente une galerie de portraits ruraux extrêmement justes et savoureux : le curé sceptique, le radical croyant, le fossoyeur Requiem amoureux d'une pocharde, La Dévorante, et bien d'autres.

Exemple de dialogue entre Requiem et Arsène

- Mais qu'est-ce que tu ferais avec tes milliards, demanda Arsène curieux d'une réponse à la question qu'il s'était déjà posée à lui-même.

La mâchoire pendante, le fossoyeur se mit à réfléchir, un peu surpris de ne pas sentir en soi le bouillonnement de ses désirs. Sa première pensée fut pour le vin. Il aurait toujours chez lui un tonneau à son usage exclusif, et pour La Robidet, un autre plus petit. Arsène lui ayant fait observer qu'une telle ambition n'était pas à la mesure de sa fortune, il se trouva désemparé et reprit sa méditation. Les idées lui venaient lentement.

Il faut lire ce roman comme une poétique étude de mœurs rurales, un témoignage d'époque sur un état d'esprit qui existe encore en France.



Dernière édition par Eliwen le Jeu 11 Fév - 21:19:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.everyoneweb.com/Devaya/
Silverfire
Chevalier
Chevalier


Féminin
Nombre de messages : 226
Age : 26
Demeure : Les profondeur de l'esprit
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Vouivre   Dim 13 Avr - 19:01:03

Tiens... Je m'était interessé y a longtemps à cette créature. J'ai consulté un certain nombre de source et j'en suis arrivé à la conclusion qu'on avait affaire à une créature peu définie...
Les textes les plus poètiques prennent en effet le partie de l'associer à une femme serpent. Ce qui peut rappelé le mythe de Mélusine ou des lamis grec.
Mais la plupart du temps je l'ai trouvé décrite comme étant un serpent ailé. Et parfois même certain prenait le parti d'en faire une créature de type humanoïde comme tu l'a décrite mais capable de se changer en serpent par la suite. On l'associe à la terre et aux zones humides et désolées(cavernes, fontaines, ruines) car en effet dans toute les versions la vouivre se baigne. Le seul véritable point commun que j'ai put trouver dans toutes ces version était la fameuse esccarboucle qu'elle porte sur le front. Généralement en rubis, j'ai trouvé des version qui en faisait un diamant étincellant de milles feu.
Faut que je consulte mais archives. J'ai du recupérer un certain nombre d'info à l'époque...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aube-silverfire.blogspot.com/
Doune
Gardienne de la Cascade
Gardienne de la Cascade


Féminin
Nombre de messages : 3312
Age : 28
Demeure : Citée ardente
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Vouivre   Dim 13 Avr - 19:09:07

Oui tout est vague, tout change de sens en fonctions de la culture des endroits. mais celle que j'ai donné est ce que je crois la plus rependue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.everyoneweb.com/Devaya/
Astrellys
Elfe qui murmure à l'oreille des Licornes
Elfe qui murmure à l'oreille des Licornes


Masculin
Nombre de messages : 1182
Age : 34
Demeure : En tout lieu où galope une licorne...
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Vouivre   Sam 8 Nov - 12:23:17

La Vouivre... !

Ah en effet, c'est une élémentale qui en a vu de toutes les couleurs, avec tout ce que l'homme a dit sur elle.

La Vouivre, physiquement, est un grand serpent (six mètres de longueur généralement) dont la couronne la fait ressembler au cobra royal, mais elle est beaucoup plus fine, plus belle, sa peau n'est pas écailleuse comme un serpent mais au contraire très douce, elle brille d'une lumineuse couleur argentée... Bref, c'est vraiment un esprit féminin. Et c'est par cette caractéristique que l'on a déformé ce qu'elle est vraiment !

Pourquoi ? Parce que les hommes qui voient les élémentaux sont rares, la plupart du temps ils se contentent de sentir leur présence. Or, la présence d'une Vouivre est très réconfortante, protectrice, maternelle, et naturellement l'homme s'est mis à la considérer comme une Nymphe, parce qu'il a beaucoup de mal à rapprocher ces sentiments du serpent. Pourtant, la Vouivre est d'une grande beauté, et sa bienveillance met très naturellement en confiance.

La Vouivre est avant tout une protectrice, elle peut protéger ou guérir l'homme bien sûr mais elle protège aussi les élémentaux, et particulièrement les élémentales de l'Eau. Les Nymphes, par exemple, sont tellement douces et aimantes qu'elles ont souvent besoin d'être soutenues par une Vouivre contre la bassesse humaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://souryami.eklablog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vouivre   Dim 1 Fév - 22:37:27

Un film TV à vu le jour, je ne me souviens plus le nom de l'actrice qui tenais le rôle de la Vouivre. ce film est je pense le seul qui est abordé ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vouivre   Lun 2 Fév - 23:02:56

Attention, plus de bruit, la voici qui arrive......

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vouivre   Aujourd'hui à 21:10:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Vouivre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vouivre...
» [2000 pts] Orc, Gobelins et leur "fameuse" Vouivre
» Le repaire de la Vouivre
» La Vouivre
» Figurine alternative dragon du chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~~*La Cascade Enchantée*~~ :: ~~*Rêves*~~ :: Le Monde Féerique :: Les Créatures de Féerie-
Sauter vers: