elfes fée celte médiéval nature fantastique fantaisy art tolkien robin des bois arthur merlin mélusine jeux de rôle costumes game of trone vampire sorciere licorne dragon magie bien etre ecologie légendes cheval antiquité histoire dessin livres films
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuages et bactéries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dénébuleuse
Gardienne de la Cascade
Gardienne de la Cascade


Féminin
Nombre de messages : 2968
Age : 29
Demeure : ~~*La Clairière Enchantée*~~
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Nuages et bactéries   Mar 4 Mar - 12:17:44

Nuages : les bacteries y fabriquent glace et pluie, Le Figaro, 28/02/08 Yves Miserey

Une etude montre que les micro-organismes, notamment des pathogenes des plantes, pourraient agir sur le climat.
Les
micro-organismes (bacteries, phages, virus) sont partout. Dans les
sols, dans les sables desertiques, dans l'eau, sur les pierres, sur les
vegetaux, sur la peau, dans l'intestin des mammiferes, de l'homme et
des insectes… On sait seulement depuis quelques annees que des
quantites incroyables de ces particules biologiques sont aussi
charriees par les courants atmospheriques. Une etude revele aujourd'hui
qu'en altitude ces minuscules elements invisibles sont effectivement
tres nombreux et qu'ils contribuent sans doute tres activement au cycle
des precipitations, en favorisant la formation de noyaux d'eau glacee
dans les nuages (Science, 29 fevrier 2008).
Pour
demontrer la presence de particules biologiques actives dans
l'atmosphere, une equipe franco-americaine a analyse la composition
biologique d'echantillons de neige fraichement tombee en France, dans
le Montana, dans le Grand Nord canadien et en Antarctique. L'objectif
de l'equipe dirigee par Brent Christner, un jeune post-doc de
l'universite de Louisiane (Etats-Unis), etait de rechercher la presence
de bacteries dites glaciogenes. Ils en ont trouve partout. En moins
grande quantite toutefois dans la neige prelevee sur le continent
austral qu'en France (Villard-de-Lans, La Clusaz,
Saint-Francois-Longchamp, Font-Romeu et Saint-Saturnin-les-Avignon) ou
dans les montagnes du Montana.
«Il est
important de savoir que, sans noyau de nucleation (role joue par les
bacteries), l'eau reste surfondue, autrement dit ne gele pas, meme a
tres basse temperature ( 35 °C)», explique Pierre Amato, actuellement a
l'universite de Louisiane. Par contre, en presence d'un noyau, les
molecules d'eau peuvent s'organiser en cristaux. Les particules
atmospheriques font generalement geler l'eau autour de 10 °C,
explique-t-il.
Neige artificielle
«C'est
la premiere fois qu'on a pu mettre en evidence la presence de bacteries
glaciogenes dans l'atmosphere», souligne Cindy Morris, une des
cosignataires de l'etude, du laboratoire de pathologie vegetale a
l'Institut national de la recherche agronomique (Inra). La plus connue
de ces bacteries est Pseudomonas syringae. Ayant la capacite de
cristalliser les gouttes d'eau quand la temperature approche 0 °C, elle
est utilisee par certaines stations de ski pour produire de la neige
artificielle.
Mais l'histoire ne s'arrete
pas la. Les recherches sur ce qu'on appelle la «bioprecipitation» (la
production de pluie par les organismes vivants) peuvent aussi modifier
des cliches bien etablis. En effet, il se trouve que Pseudomonas est
une bacterie pathogene des plantes. Si, par exemple, on arrive a
l'eliminer de la surface des plantes ou on la trouve generalement, ces
dernieres peuvent alors resister a des temperatures tres basses. C'est
ainsi que des haricots, pourtant tres fragiles au froid, ne gelent pas
avant 8 °C quand on les a debarrasses de tous leurs Pseudomonas.
Avec
son pouvoir glaciogene, on est donc en droit de se demander dans quelle
mesure Pseudomonas doit ne plus etre seulement considere comme un
pathogene des plantes. En effet, en se dispersant dans l'atmosphere a
la faveur des courants aeriens et en faisant pleuvoir, elle se revele
egalement indispensable a la vegetation. C'est ainsi qu'au Zimbabwe,
l'abandon de la culture du the a entraine une secheresse locale
brutale. Or, il y a beaucoup de Pseudomonas sur les feuilles de the,
note Cindy Morris.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nuages et bactéries
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuages et bactéries
» Effet de la température sur le développement bactérien
» Révolution en exobiologie...
» A mes amis...
» [Bacterie] apprentissage chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~~*La Cascade Enchantée*~~ :: ~~*La Magie du Monde*~~ :: Dame Nature-
Sauter vers: