elfes fée celte médiéval nature fantastique fantaisy art tolkien robin des bois arthur merlin mélusine jeux de rôle costumes game of trone vampire sorciere licorne dragon magie bien etre ecologie légendes cheval antiquité histoire dessin livres films
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouille orc time : chronique jeux vidéos : Dune I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narcquos
Dragon Rouge
Dragon Rouge


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 28
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Nouille orc time : chronique jeux vidéos : Dune I   Jeu 30 Aoû - 13:00:32

Salut les cascadéens, soyez les bienvenus à cette nouvelle chronique jeux vidéos qui sera dédiée à la série Dune !

Dune est un jeu qui m’a beaucoup plu quand j’étais gosse et encore aujourd’hui, quand j’y rejoue, c’est avec grand plaisir, mais comment est né ce jeu, quelle est son histoire, et qu’est il devenu ? Ca vous intéresse ? Alors, suivez-moi une nouvelle fois dans les méandres de l’espace et du temps des jeux vidéo.

Cette fois-ci, notre histoire prend place pendant la seconde guerre mondiale, un jeune homme d’une vingtaine d’année, engagé comme photographe, est renvoyé chez lui pour raisons médicales, il se marie, a une fille mais divorce peu après.

Cet homme se nomme Frank Herbert, né en octobre 1920 dans l’état de Washington et juste après la guerre, il rentre à l’université de Washington pour devenir écrivain, il y rencontrera Berverly Ann Stuart, avec qui il aura deux enfants dont Brian Herbert en 1947, et, bien qu’il n’obtienne jamais son diplôme (à cause de son obstination à ne vouloir étudier que ce qu’il veut bien), il pourra au moins vendre certains de ses écrits.



Il se relance ensuite dans le journalisme pour différents magazines mais ne s’arrête pas d’écrire pour autant et c’est en 1947 et en 1952 que sortent son premier récit et sa première nouvelle de sciences-fictions mais ce n’est qu’en 1956 que sa carrière commence réellement alors qu’il sort « Le dragon sous la mer ».

Spoiler:
 

Le dragon en question est un sous-marin américain qui n’a d’autre choix que d’aller chercher des ressources en territoire ennemi, mais toutes les autres tentatives ont échoués car les équipages ont été atteint de maladies mentales, cette fois, l’équipage possède un psychologue afin d’éviter le drame.

Ce sujet traite déjà de l’avenir humain, de la guerre, du manque de ressources et de la folie humaine.

Cela ne l’empêchera pas de continuer son journalisme et en 1959, il devra faire un article sur l’avancée des dunes de sable dans l’Oregon et les techniques mises en œuvre pour les stopper et bien qu’il récolte assez d’information pour faire son article, il ne le sortira jamais.

En revanche, dés son retour, il reprendra sa carrière d’écrivain, et il lui faudra 6 années pour terminer le livre découlant de ses recherches, livre qui sera tout simplement nommé « Dune ».

Dune est un monde futuriste où l’univers est dirigé par un empereur du nom de Shaddam IV et où l’humanité subsiste grâce à une ressource nommé « l’épice » qui est une sorte de dopage pour les humains mais qui ne se trouve que sur « Arrakis », planète entièrement recouvertes de sable et les Fremens (les autochtones) l’appellent « Dune ».

Spoiler:
 

Le livre parle à la fois d’écologie avec la difficulté de trouver des ressources naturelles (l’eau étant extrêmement rare sur Dune), de politique, de guerres, tant de sujets plutôt rares et qui plaisent.

Certes au début, le livre a eu du mal à se faire une place, mais il reçut différents prix et permit à Frank Herbert de se faire connaitre.

Il devra néanmoins reprendre son travail de journaliste pendant une demi-décade avant de devenir réellement écrivain et au final le cycle de Dune comportera six volumes dont le dernier est sorti en 1985…

La même année que la sortie du 5ème volume, « les hérétiques de Dune », sorti en 1984, Franck Herbert verra deux autres choses, la première, la sortie au cinéma de l’adaptation de Dune, qui n’aura pas le succès escompté, mais plus grave, il verra aussi la mort de sa femme atteinte d’un cancer depuis une dizaine d’années, il se remariera l’année suivante et sortira le dernier livre avant de mourir en 1986.

Spoiler:
 
(La présence de 7tomes vient du fait que le premier est sorti en deux parties en Europe au lieu d’un seul.

L’histoire de Dune s’est perpétuée au fil des ans avec son fils Brian et Kevin J Anderson, qui ajouteront et ajoutent toujours plus d’une quinzaine de livres.

Spoiler:
 

Mais en 1988, Martin Alper, fondateur de Mastertronic, déjà fusionné avec Virgin interactive, réalise que « Dune » n’a pas été bien exploitée avec le film et décide donc de le récupérer.

Le hic vient des droits d’auteurs, en effet, Dino De Laurentiis, possédait les droits jusque là, vu qu’il avait produit le film, mais à la suite de ce film justement, il fit faillite, de son côté Frank Herbert est mort…Et il fallut prêt de deux ans pour qu’il puisse enfin les racheter à Universal. Et ce n’est que le premier problème…

Quelques mois plus tard, Rémi Herbulot de Cryo (société Française) et Martin Alper se rencontre dans un diné d’affaire au court duquel Rémi Herbulot vient présenter des projets de jeux vidéos basés sur la science-fiction, et comme il faut bien rentabiliser les deux années perdues, Mr Alper lui propose d’adapter Dune en jeux vidéos, un mois plus tard l’accord est passé oralement…ce qui fut une erreur.

Pendant plusieurs mois, des fans de Herbert travailleront sur le développement du jeu, mais peu d’idées seront bien accueillies du côté américains.

De plus après seulement un mois, l’alliance faillit s’écrouler à cause du manque de contrat écrit, et Martin Alper confie le projet à une boite américaine « Westwood studios ».

Fort heureusement, dans son dos, certains développeurs continueront de travailler sur la license…

Le jeu se base totalement sur le roman, préférant oublier le film.

Sega rachète Virgin et Cryo en 1991 et le responsable actuel se nomme Christian Brecheteau, celui –ci ne tarde pas à découvrir les magouilles entre les deux sociétés, mais il ne dira rien et laissera même le projet continuer.

Hélas, il ne sera pas le seul à s’en rendre compte et quand la direction générale le réalisera, elle voudra arrêter le projet ! En effet, Sega n’ayant pas les droits, le projet est parfaitement illégal.

Il n’y a donc plus que deux solutions : laisser tomber ou racheter les droits.

C’est donc armé de leur courage qu’une équipe part à la rencontre de Martin Alper afin de le convaincre de leur confier une nouvelle fois les droits, Alper, impressionné, leur offre alors 5semaines pour lui présenter un projet viable…Et c’est bingo !

En 1992, la société Cryo interactive voit le jour et Dune sort en magasin avec un autre jeu nommé Westwood (en référence à la boite à qui ils ont piqué le projet) mais qui sera par la suite « Dune II ».

Spoiler:
 

Et après l’introduction la plus longue de tout les temps, on va enfin pouvoir parler du jeu en question.

Résumons tout d’abord l’histoire :

Certes le jeu est adapté du roman, mais il comporte quelques différences malgré tout, par exemple dans le roman, Paul meurt, dans le jeu, c’est le personnage principal.

Comme dit précédemment l’humanité est gouvernée par un empereur qui se maintient grâce à l’exploitation de l’épice, dopant qui ne se trouve que sur la planète Arrakis, planète recouverte entièrement de sable.

Sur cette planète habitent les Fremens, qui nomment leur planète « Dune », dont la particularité est d’avoir tous les yeux bleus et vivent dans des sietchs, des sortes de grottes qui les protègent du sable.

Mais les Fremens sont réduits en esclavage par la famille Harkonnen, mais ceux-ci ne rapportent plus assez d’épice, l’empereur Shaddam IV envoie alors la famille Atréides combler le manque.

Nous incarnons alors Paul Atréides, fils de Leto et Jessica Atréides et notre but sera de rallier les Fremens à notre cause afin de pouvoir récolter de l’épice, puis les aider à le faire. Certains ne seront pas difficiles à convaincre, mais d’autres seront beaucoup plus réticents à l’idée de se joindre à nous.

Spoiler:
 

Au fur et à mesure de l’histoire, des personnages se dévoileront à vous, certains seront vos amis, d’autres vos ennemis, voici déjà les principaux :

Leto Atréides : le père de Paul, même si celui-ci est amené à disparaitre prématurément.
Spoiler:
 
Jessica Atréides : la mère de Paul, il s’agit d’une sorcière Bene Gesserit et Paul a hérité de certains de ses pouvoirs télépathiques.
Spoiler:
 
Gurney Halleyck : le professeur de combat de Paul, c’est le personnage avec qui vous aurez le plus d’intéraction dans les premiers temps du jeu…c’est aussi le plus sympathique de la maison d’après moi...Mais ce n’est que mon avis.
Spoiler:
 
Duncan Idaho : c’est lui qui gère le stock d’épice, quand il vous conseille de faire quelque chose, écoutez-le, il peut vraiment vous aider…Bien qu’il n’y ait que l’épice qui compte pour lui.
Spoiler:
 
Thufir Hawat : le stratège militaire de la maison Atréides.
Spoiler:
 
Stilgar : c’est le chef reconnu des Fremens.
Spoiler:
 
Liet Kynes : planétologue envoyé par l’empereur à la base mais qui aide à présent les Fremen à développer la nature sur Dune, il a une fille nommée Chani dont Paul tombera amoureux.
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Harah : c’est l’une des premières Fremen à vous rejoindre et elle vous aidera à en convaincre d’autres, il est possible d’avoir une histoire d’amour avec elle aussi…
Spoiler:
 
Vladimir Harkonnen : le baron qui dirige la maison Harkonnen.
Spoiler:
 
Feyd-Rautha : il s’agit du neveu de Vladimir.

Dune est un jeu d’aventure/de gestion/de stratégie et si on ne le prend pas très rapidement en main, c’est la mort assurée et d’ailleurs, si vous y jouez, vous allez mourir…beaucoup.

Si l’on veut pouvoir rester en vie, il est très important de trouver les bonnes idées au bon moment et de bien équilibrer son jeu, la moindre erreur pouvant conduire, parfois à long terme, à une fin inévitable.

Mais comment se joue « Dune » ?

Tout d’abord, la première vue et celle qui sera la plus utilisée, au début, est une vue à la première personne avec un écran de contrôle, c'est-à-dire que l’on voit par les yeux de Paul, le lieu est mis en fond et on contrôle toutes les actions avec la barre de contrôle, cette vue servira à la partie aventure du jeu, c’est par cette vue que nous avancerons dans l’histoire, que nous rencontrerons les autres personnages et que nous explorerons de nouvelles zones. On a toujours la possibilité d’utiliser le pointeur de la souris pour sélectionner quelque chose mais à la base, le jeu n’était pas prévu pour.

Spoiler:
 

On peut ainsi se déplacer, parler ou choisir toute autre action possible en fonction des situations.

La seconde vue possible est celle de la planète dune, on a un aperçut de la planète dans le fond gauche et les actions se font de la même façon que pour la première. Celle-ci servira à la phase gestion et stratégie, c’est par elle que nous allons donner des ordres aux fremens, voir les attaques, les sietchs, les villages et les forteresses, les zones où l’épice se fait rare et même les fremens prisonniers des Harkonnens.

Spoiler:
 

L’objectif premier du jeu parait simple : il faut collecter de l’épice (on vous a envoyé pour ça quand même à la base…), afin de l’envoyer à l’empereur lorsqu’il en demande.

Le jeu commence dans le château des Atréides, il s’agissait d’une ancienne forteresse Harkonnen et toutes les pièces ne sont pas encore découvertes.

La carte de base contient 3 sietchs chacun habité par des fremens, le premier objectif sera de les rallier à votre cause et Gurney est déjà parti dans l’un d’eux dans ce but…malheureusement pour lui, il a misérablement échoué et le fremen présent ne veut pas s’allier à vous.

On se déplace dans des ornithoptères (des sortes de petit avions à forme d’insecte ^^) et on peut emmener 2 personnes avec soi, au début, il s’agira bien évidemment de Gurney, mais par la suite, de nombreuses personnes voudront vous accompagner.

Très vite, il faudra découvrir de nouveaux sietch afin de trouver soit d’autres alliers, soit des lieu de prospections inutilisés, soit des équipements, et le premier nous fera découvrir Harah qui nous suivra pendant un petit moment et permettra entre autres, de gagner la confiance du premier Fremen réticent. (ps : Gurney vous dire qu’elle est charmante afin de vous inciter à la draguer…)

Attention tout de même : pour découvrir un sietch, il faut absolument être accompagné d’au moins une personne. Cette personne vous dira alors : « oh mais c’est un sietch là-bas, on y va ? » Et vous irez…

Spoiler:
 

Bien vite, Jessica découvre la salle de communication et par elle, la demande en épice de l’empereur.

De son côté Paul apprendra à développer ses pouvoirs télépathiques, au début, ils n’auront que peu d’influence, mais avec le temps, il permettra de communiquer à plus longue distance.

Ce n’est qu’avec la disparition et la mort de Leto que le jeu commence à devenir stratégique, en effet, après qu’il ait lancé un assaut sur les Harkonnen pour arrêter l’esclave qu’ils font subir aux fremens, ces derniers décident de se battre, pour en former au combat, il faudra leur laisser Gurney, au début, par la suite, un Fremen pourra en former un autre.

Et c’est là que les choses sérieuses commencent car un combattant ne pourra pas extraire de l’épice et certains fremens sont doués pour une chose, et d’autres par autre chose.

De plus, il existe un système de temps, il y a des heures et des jours et quand on ne livre pas l’empereur à temps, il envoie une troupe nous tuer, il est parfois possible de négocier avec lui mais c’est très déconseillé car sa prochaine demande s’en verra augmentée, à l’opposé, on peut lui en envoyer plus que ce qu’il demande, il sera alors plus conciliant et espacera ses demandes.

Il faudra aussi jongler entre les zones de récolte d’épice, car toutes les zones n’y sont pas propices et il faudra envoyer un prospecteur afin de la rendre utilisable, de plus, l’épice est une denrée rare et certaines zones n’en contiennent que très peu et une fois qu’une équipe a récolté toute l’épice d’une zone, il faut la bouger, ou en faire des combattants.

Spoiler:
 

Il faudra aussi jongler entre les équipements, soit militaires, soit de récoltes, un fremen disposant d’une moissonneuse récoltera plus vite l’épice et un ornithoptère permettra à un prospecteur de se déplacer plus vite, mais aussi de prévenir d’une attaque de ver des sables…

Les vers des sables sont, comme vous l’aurez devinés, de gros vers vivants dans le sable et qui sont attirés par les moissonneuses, il vaut donc mieux éviter d’en laisser une seule.

Spoiler:
 

Mais ils ont une autre utilité, celle de se déplacer ! En effet, les vers des sables sont le principal moyen de déplacement des fremens, et il sera le votre également.

Afin de gérer votre partie, il faut aller dans votre chambre, là il y a un miroir (c’est l’occasion de voir Paul et surtout ses yeux qui changent de couleur pour devenir bleus) qui vous permet, en plus de sauvegarder, d’avoir un œil sur vos statistiques.

Paul rencontre alors Chani, une femme très belle dont il va tomber amoureux et elle aussi (là, contrairement à Harah, c’est pas un choix.)

Paul va alors avoir accès à « l’eau de vie », une eau spéciale qui se trouve sur Dune et qui permet la survie du peuple fremen, en fait, on y avait déjà accès depuis longtemps, mais si Paul en buvait avant, il mourrait, tout simplement, tandis que là, il pourra user de ses pouvoirs pour communiquer avec les fremens à travers le monde.

Spoiler:
 

Après cela Chani décide de présenter son père à Paul et celui-ci explique à son nouveau gendre son plan pour cultiver des plantes sur Dune et les fremens peuvent alors avoir un nouveau statut : écologistes, ce qui leur permettra de préparer le sable en le fertilisant, puis d’y faire des plantations.

La stratégie et la gestion en prennent encore un coup puisqu’il y a maintenant 3classes à gérer et qu’une terre ou pousse de la végétation ne peut plus être exploitée par l’épice, et vu que la végétation a tendance à rapidement s’étendre, il vaux mieux faire attention à bien placer ses équipes.

La meilleure stratégie étant celle-ci : avoir une troupe de combattants aguerris et bien armés, les envoyer prendre une forteresse Harkonnen qu’ils transformeront en sietch, puis y récolter l’épice, une fois qu’il n’y en a plus, y envoyer un écolo.

Chose notable en plus : les fremens du nord et du sud ne s’apprécient pas, il est donc très risqué de vouloir les faire travailler ensemble, la plupart du temps, ils refusent tout simplement.

Spoiler:
 

Mais cela va changer avec l’arrivée de Stilgar, le chef des fremens qui, acceptera de se joindre à vous en voyant que vous voulez aider son peuple mais surtout après votre union avec Chani (oui, étrangement, le fait de sortir avec Chani a plus d’influence que de s’allier à leur chef…).

Le but final étant bien entendu d’envahir le palais des Harkonnen, soit avec une force militaire considérable (10000fremens), soit par l’écologie, une fois le palais entièrement recouverts de plantes, vous pouvez rentrer.

Spoiler:
 

Après l’assaut final, Paul découvre la fourberie de l’empereur et Dune est libérée.

Spoiler:
 

Nous avons donc un jeu très prenant et très complet, le mélange des différents styles de jeu pourrait faire peur dans un premier temps, mais au fil du temps on peut très bien partager les phases « histoire », des phases stratégiques et le mélange est très plaisant.

De plus l’histoire est bien ficelée et les scènes sont vraiment prenantes, quel bonheur de pouvoir chevaucher le ver des sables pour la première fois.

En revanche, le jeu est dur, très dur au début, on a un peu de mal à tout gérer et avant de parvenir à la fin, il faudra passer par la phase « game over » bien des fois, le côté vicieux résident dans le système de temps et l’influence des événements, en effet, imaginez que vous désirez mettre un écolo dans une zone, il va commencer à récolter de l’eau et planter la végétation, au début, ça peut paraitre inoffensif, mais peut être aurez vous besoin de récolter cette zone bien plus tard car vous n’avez plus d’autre choix, il faudra alors revenir à une sauvegarde datant d’avant ce changement.

Spoiler:
 

Le jeu aurait pu aussi se planter par son manque d’action. En effet, la majorité des jeux combinent soit aventure avec action, soit stratégie avec action, hors, ici, les développeurs ont préférés lier les deux en se passant de cet action et même si certaines personnes ressentiront un léger manque dû à cela, il parvient à s’en passer sans trop de problème et nous offre malgré tout un bon moment.

Bref, pour moi, ce jeu reste un excellent souvenir et une référence, j’y ai passé des heures et de temps à autre, je me plais à recommencer.

Sur ce, je vous laisse et vous dit à la prochaine fois pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Grigan
Chevalier
Chevalier


Masculin
Nombre de messages : 218
Age : 30
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Nouille orc time : chronique jeux vidéos : Dune I   Dim 9 Sep - 12:56:31

Juste, merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://mercenaires.forumh.net/
 
Nouille orc time : chronique jeux vidéos : Dune I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouille orc time : chronique jeux vidéos : Dune I
» Nouille orc time : chronique jeux vidéos : Pâques man!
» La chronique jeux vidéo de Colt : Planetside II
» Nouille orc Times : chronique jeu vidéo : E3 : fin (enfin)
» Quels sites de jeux vidéo consultez-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~~*La Cascade Enchantée*~~ :: ~~*La Guilde des Artistes*~~ :: Gazette-
Sauter vers: